Les bons petits diables utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.
En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

 Si vous avez envie de chanter, de gesticuler avec vos enfants n'hésitez pas en retrouvant la chanson de ce drôle de carnaval 2020 : https://youtu.be/kRHI3mz43dU  

L'équipe des bons petits diables vous envoie tous leurs confettis !

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes publiait le 20 juin 2013, les résultats de son enquête sur « les objets en bois et en bambou et l’aptitude au contact alimentaire ». Sur 125 fabricants et 45 échantillons prélevés ; 25 avertissements ont été prononcés. Les manquements ont porté en premier lieu, sur une absence partielle ou complète d’étiquetage, qui aurait dû indiquer son incompatibilité avec les denrées alimentaires. La possibilité de présence de formaldéhyde ou de phtalates dans l’assiette est, par conséquent, connue depuis 2013.

Depuis, l’Institut fédéral d’évaluation toxique des risques (BfR) en Allemagne a constaté en novembre 2019, les mêmes résultats, plus alarmants encore, puisque la seule chaleur des denrées suffirait pour faire migrer les petites substances chimiques dans les aliments ou les boissons. Petite remarque on constate que sous l’appellation « bambou », se cache bien souvent du plastique contenant des additifs.

Mais que les esprits inquiets soient rassurés, le formaldéhyde est une substance autorisée dans la réglementation européenne (cf journal officiel de l’UE du 17 mai 2019), qui, en l’espèce, accepte une dose «  de migration spécifique », ou alors n’a pas prévu que nous mangions dans des assiettes en bambou ; peut-être étaient-elles réservées à quelques jongleurs circassiens….

Les jouets

La  période des fêtes s’accompagne bien souvent de la question des jouets pour les enfants. On peut voir, encore aujourd’hui, dans les catalogues, les  boutiques dissocier les jouets pour les filles  et ceux pour les garçons. Les unes préféreraient le rose, les poupées, la dinette et les autres des  voitures plutôt grises, les super héros,  les circuits … les jouets auraient « un genre ». Les jeux de faire semblant « comme maman »  dévolus aux tâches ménagères ; et ceux de papa réservés à l’univers du bricolage, des sciences. Même les jeux  de construction «  plus neutres » se sont mis à commercialiser des gammes aux couleurs pastel pour les filles. Ce phénomène enferme, enfants comme adultes, dans des rôles stéréotypés qui nuisent tout autant aux hommes et  aux femmes de demain.Alors s'il vous plaît, laissez les enfants jouer librement, ne leur imposer pas des modèles qui limitent leur créativité et auront, sans nul doute, des conséquences sur leur personnalité.

La parabole de la grenouille ébouillantéeUne grenouille plongée dans une casserole d’eau bouillante se dépêchera d’en sortir. En revanche, si on la met dans une casserole d’eau froide et que l’on fait chauffer lentement jusqu’à ébullition,la grenouille s’habituera petit à petit à la chaleur et finira par mourir sans avoir essayé de s’échapper. Ce petit récit illustre la situation actuelle, où peu à peu, comme ces pauvres batraciens, nous sommes, nous professionnels de la petite enfance, déjà dans la marmite. Depuis l’article 50 de la loi ESSOC (un État au Service d'une Société de Confiance du 10 août 2018) grâce auquel, le Gouvernement est autorisé à prendre par ordonnances toute mesure pour simplifier les modes d'accueil, l’eau commence à être chaude. La température augmente : il est prévu d’optimiser l’occupation des places sans financements supplémentaires, le montant du budget de la branche famille de la sécurité sociale 2020 sera le même qu’en 2019. Petite précision : les comptes de cette branche sont excédentaires depuis 2017. L’entrée en vigueur de l’ensemble des mesures retenues est prévue en juillet 2020.Va-t-on sortir la tête de l’eau ? Sylvie POLLO

Octobre, novembre, il pleut, il pleut…

On se console en mettant des bottes en caoutchouc. Pourquoi les enfants aiment tant les bottes en caoutchouc ? Il n’est pas sûr que ce soit par esprit pratique ou par confort. Peu importe que les bottes soient colorées, décorées de coccinelles, elles ont toujours quelque chose de magique. Peut-être tels "le chat botté" pensent-ils pouvoir sauter plus loin, plus haut et surtout dans l’eau.