Les bons petits diables utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible.
En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Luc N’dour est venu, avec des contes de son pays, le Sénégal.

Il a raconté l’histoire de « Mère Tortue » aidant un enfant, peiné de faire pipi au lit, en lui donnant «  une graine de confiance » …et encore, celle du lapin voulant être plus malin que les autres animaux, se retrouvant pris à son propre piège …

Il a parlé, et les enfants sont restés attentifs, ces histoires sont universelles parce qu’elles parlent de la vie.Il a chanté, dansé, et les enfants l’ont suivi. Si la tradition orale en Afrique a toujours été liée à l’éducation des enfants, elle le fut aussi, et de joyeuse manière, ce matin-là à Talence.

Lien : https://www.onvousinvitechezvous.com/

Marine, étudiante en IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) a proposé une animation sur l’hygiène des dents. Elle a montré à partir d’une empreinte de mâchoire d’enfant, comment se brosser les dents et dans quel sens. Chacun a eu une petite brosse à dents pour le faire ensemble et la ramener à la maison. L’atelier s’est terminé par une comptine :

Voici comment on se brosse les dents, brosse les dents, brosse les dents.

Brosse vers le haut, brosse vers le bas, de gauche à droite et fais des ronds.

Pour avoir de belles dents blanches brosser c’est important!

Il y a des livres qui rassurent, qui dévoilent le monde, qui parlent de ce qui tracasse et qui disent qu’il ya toujours une solution. Il y a des livres qui n’ont pas de mots et qui intéressent tout autant les enfants « liseurs ».Mais le livre doit pouvoir être ouvert, il faut  tourner les pages, le fermer, le livre est aussi un objet. Un objet qui réserve bien des surprises... les enfants regardeurs voient toujours le petit détail que nos yeux trop grands n’avaient pas remarqué. Mais il faut bien, apprendre comment on fait, on lit avec son corps tout entier. Et si on se demande encore, à quoi ça sert un livre ? Comme le disait Bruno Munari « ça sert à mieux vivre ».

Dans le jardin, il y a un très grand platane, reconnaissable par son écorce, qui se renouvelle par plaques. En hiver, le vieil arbre perd ses feuilles et porte des boules. Malo est arrivé pour nous donner «  une fleur de lion » qui était tombée de l’arbre. La « fleur de lion » est un des fruits du platane ou akène , qui s’est ouvert laissant voir « une crinière fournie et flamboyante ».

Nous avons recueilli deux têtards trouvés dans une poche de piscine en plastique. Un tout petit et un qui commence à se développer puisque nous pouvons voir les deux pattes arrière. Le têtard est une larve de batracien, qui a une grosse tête dés la sortie de l’œuf, sans pattes, il nage grâce à sa queue. Il respire à l’aide de branchies comme le poisson ; au bout de 30 jours, lorsque les pattes apparaissent, il vient respirer à la surface. On peut connaître l’âge d’un têtard grâce au nombre de pattes ; le plus gros a 26 jours et le petit 20 quand ils arrivent aux Bons petits diables. Nous les avons gardés quelques jours puis relâchés dans une mare, à la campagne.